25-05-2014-VIOL AFFREUX OU LA PERDITION DE LA SOCIÉTÉ CAMEROUNAISE

Demande d’intervention urgente aux fins de supervision d’une enquête en cours sur le viol d’une fillette de 13 ans dont l’auteur serait son propre géniteur. Monsieur le Délégué Général à la Sureté Nationale, Nous sollicitons votre permission, pour souhaiter que votre haute autorité se penche sur une situation sociale d’une extrême gravité, qui ferait en ce moment l’objet d’enquêtes dans l’un de vos services de la ville de Douala. Le communiqué joint en annexe, émanant de l’association COLOMBE dont la crédibilité n’est plus à démontrer, met en exergue le cas d’une fillette de 13 ans qui aurait été violée par son père. Cette enfant qui serait dans un état des plus inquiétants, serait en effet interné à l’hôpital des soeurs à LOGPOM et l’enquête serait menée par le commissariat central n°4.

Il va sans dire que votre intervention constitue à nos yeux, le seul gage d’un aboutissement heureux des enquêtes, eu égard aux menaces et intimidations de toute nature auxquelles est exposée la victime. Il s’agit également de s’assurer que le pédophile n’échappe pas aux rigueurs de la justice, au moyen d’arrangements abracadabrants teintés de corruption comme il s’est déjà vu dans plusieurs autres cas. Il s’agit enfin de s’assurer que pareil malade mental qui représente un danger certain pour la société, soit contenu et neutralisé. Les faits se seraient déroulés dans la ville de Kumba.

Des informations complémentaires pourraient être obtenues en cas de besoin auprès des responsables de l’association dont les coordonnées sont aussi annexées.

Dans cette attente, croyez, Monsieur le Délégué Général, à l’assurance de notre haute considération.

© Correspondance : Le président de la Commission, SHANDA TONME, Médiateur universel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *